Le Syndicat CGT du CHU de NANTES

Rechercher

Aller au contenu

Validation des Acquis de l'Expérience Infirmier

Actualités

V.A.E. INFIRMIERE


La formation est un élément important pour le salarié. Cela lui donne la possibilité de faire évoluer sa qualification tout au long de sa vie. L’expérience professionnelle produit aussi de la compétence. La VAE permet de valider ces acquis en référence à des indicateurs de qualification.

La loi de modernisation sociale n° 2OO2 73 du 17 janvier 2OO2 crée le droit à Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) en vue de l’acquisition d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle, ou d’un certificat de qualification figurant sur une liste établie par une Commission Paritaire Nationale de l’Emploi, enregistré dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles, soit environ 15000 diplômes, titres ou certifications. Les diplômes du secteur sanitaire et du social peuvent être sous la responsabilité du ministère de la Santé ou de l’Education Nationale. L’exercice professionnel relève de celui de la Santé.

Le diplôme d’Auxillaire de Vie fut le premier ouvert à la VAE, suivi en 2004 du DE d’Educateur Spécialisé, en 2005 ceux d’Aide-Soignant et Auxilliaire-Puériculture, celui de Préparateur en Pharmacie Hospitalière se met en place à la rentrée 2OO6.

Actuellement sont en cours les travaux pour les diplômes IDE/IBODE. Cette VAE serait opérationnelle à la rentrée 2007 !!! Cette démarche implique une ré-ingéniérie des diplômes à partir de la définition d’un référentiel d’activités, pour définir ensuite un référentiel de compétences puis le référentiel de certifications.

La VAE est une procédure à l’initiative du salarié, qui ne doit pas remettre en cause la formation professionnelle. La vigilance des représentants syndicaux dans les instances des établissements (CTE, CA, CE…) s’impose, car la tentation sera grande pour certains employeurs de ponctionner le budget formation compte tenu des difficultés financières. D’autant que déjà les ARH préconisent de diminuer ce poste budgétaire pour équilibrer le plan Recettes/ Dépenses !!!
Le nombre important, des salariés de nos secteurs qui ont déposé un dossier pour demande de VAE, montre à quel point la réponse à leur demande de formation professionnelle qualifiante n’est pas satisfaisante.

Cela souligne les difficultés à faire respecter les droits des professionnels : insuffisance de financement, manque de temps et de moyens pour préparer et réussir les concours d’entrée, décision unilatérale de l’employeur dans le privé ; difficultés pour les femmes de nos champs professionnels de se rendre disponibles pour un cursus complet …
Le caractère réglementé de la profession infirmière induit le principe que la VAE ne doit en aucun cas aboutir à la validation d’un exercice illégal. Les représentants infirmiers CGT seront très exigeants sur ce point.

Ils le seront aussi pour les contenus des référentiels d’activités et de compétences, qui ne devront pas être revus à la baisse ni aboutir à la remise en cause de notre rôle propre.

L’ouverture du chantier VAE infirmière pourrait être aussi l’occasion de reformuler nos propositions d’une formation initiale qui réponde aux besoins de l’exercice en soins généraux et en santé mentale.
Aujourd’hui le programme s’étale sur 38 mois pour 428O H de cours (théoriques et pratiques), il est constitué de 36 modules.

Les représentants syndicaux dans les groupes de travail interrogent sur une éventuelle intégration dans un cursus universitaire et sur le pourquoi de leur non participation aux groupes de réflexion sur l’intégration des formations paramédicales dans le système LMD*.
Les représentants de la DHOS et de la DGS trouvent ces questions pertinentes mais ne peuvent y répondre. Ils transmettront à nouveau ces demandes au cabinet du Ministre chargé directement de ce dossier.

Dés la première réunion, les représentants CGT ont porté la revendication de la profession : reconnaissance de la qualification au niveau II de l’éducation nationale et salaire en conséquence !
Nous avons exigé des moyens pour la formation initiale, pour la formation professionnelle continue, pour des effectifs supplémentaires, pour la requalification des postes et réclamé des mesures attractives tant pour les étudiants que pour les salariés comme nous l’exigeons aussi dans les « négociations » actuellement en cours dans la Fonction Publique Hospitalière et dans les chambres patronales.

L’UFMICT CGT met à disposition des professionnel(le)s les premiers documents de travail sur le référentiel activités, afin qu’ils puissent faire part de leur analyse et propositions.
Les travaux de la VAE infirmière doivent être sous la haute surveillance des personnels. Les représentants du Ministre doivent entendre les revendications de la profession.

L'Agenda:

- 19 septembre 2006 : Réunion ministère « groupe restreint » VAE IDE
- 6 octobre 2006 : Réunion ministère “groupe élargi” VAE IBODE
- 17 ocotobre 2006 : Réunion ministère “groupe élargi” VAE IDE
- 27 octobre 2006 : Réunion ministère “groupe IBODE”
- 14 novembre 2006 : Réunion ministère “groupe restreint” VAE IDE
- 12 décembre 2006 : Réunion ministère “groupe élargi” VAE IDE
- 19 décembre 2006 : Réunion ministère “groupe restreint” VAE IBODE


BF SPÉCIAL 32 VAE POUR DIPLÔME D’ ETAT INFIRMIER

Le ministre de la Santé a présenté le 10 octobre lors de la clôture du Salon infirmier 2006 une série de propositions visant à pallier la pénurie infirmière.



" Les modalités de la VAE infirmière seront examinées à partir de décembre "

Sur la polémique des aides-opératoires, Xavier Bertrand a souligné qu'il s'agissait de régler une situation historique et non de remplacer les infirmières des blocs opératoires.
" Cela fait des années que du personnel non infirmier travaille dans les blocs opératoires. Il est nécessaire d'évaluer leurs compétences et de permettre à ceux qui remplissent les conditions requises d'être reconnus en tant que tels ", a justifié le ministre.

Il a précisé que le cahier des charges d'une formation, obligatoire, serait discuté avec la profession. Parant à d'éventuelles mobilisations, Xavier Bertrand a cependant ajouté qu'il était prêt à réfléchir avec les infirmières de bloc pour une exclusivité d'exercice.

Parallèlement à ces dispositions, le ministre a indiqué qu'une 2ème série d'expérimentations de transfert de compétences allait être lancée dès novembre. " Je suis très attaché au développement de cette démarche ", a-t-il souligné. ..

CGT CHU de NANTES  VAE

Accueil | Actualités | Revendications | Nos Carrières | Communication | Accès Syndiqués | Plan du site


Sous-menu

Mise à jour le 12 juil 2017

Revenir au contenu | Revenir au menu